Qu’est-ce que le bilinguisme français-anglais ?

L’enseignement bilingue à parité horaire commence à l’école maternelle, dès la petite section, et se poursuit à l’école élémentaire. La langue anglaise y est à la fois langue enseignée et langue d’enseignement dans plusieurs domaines d’activité et d’apprentissage.

L’enseignement bilingue se définit par un enseignement à parité horaire en langue anglaise et en langue française avec une répartition équilibrée pendant la semaine de classe.

Concrètement chaque enfant dans sa classe voit ses maîtresses de français et d’anglais se relayer par demi-journées (exemple: le matin anglais, l’après-midi français)

L’école étant en contrat d’association avec l’Etat, nous suivons les programmes de l’Education Nationale (cf : le site du Ministère de l’Education Nationale) mais aussi le document cadre (cf : les sites de l’Académie de Bordeaux et de la DDEC) qui propose de répartir tous les domaines dans les deux langues depuis 2011.

L’enfant se retrouve donc à mi-temps dans un bain de langue tant à l’oral qu’à l’écrit, qui lui permettra au fur et à mesure des années et en fonction de son rythme, d’acquérir un niveau de langue équivalent à celui attendu en fin de collège dans un cursus ordinaire.

Pour cela, les enseignantes bilingues ne communiquent qu’en anglais dans tous les espaces de l’école (en classe, mais aussi durant la récréation, au self, lors des sorties scolaires…).

Quels sont les bienfaits du bilinguisme ?

Les enfants développent leur capacité d’écoute, d’apprentissage, d’attention auditive et donc leur conscience phonologique. Ils enrichissent également leur communication non verbale lorsqu’ils découvrent la nouvelle langue car chaque expression du visage, geste ou intonation de voix est une aide pour comprendre le message.

Dans ce système, ils favorisent une agilité dans la compréhension et apprennent sans s’en rendre compte à faire des liens entre les deux langues.

Il est prouvé que grâce aux mécanismes acquis, ils montrent des facilités dans l’apprentissage de toute nouvelle langue.

A cet âge le palais est beaucoup plus souple et favorise la prononciation des nouveaux phonèmes. La capacité à bien prononcer entraîne celle de bien entendre.

C’est aussi l’occasion de découvrir une autre culture.

Nous sommes à l’heure de l’Europe et la barrière linguistique peut tomber en offrant cette autonomie dès le plus jeune âge grâce aux outils de communication.

Quels sont les objectifs de l’enseignement bilingue ?

– permettre d’atteindre un niveau de communication et d’expression écrite en conformité avec le Cadre Européen Commun de Références des Langues (niveau minimal A2 en fin de cycle 3).

La pratique plus intensive de la langue doit les amener progressivement à utiliser l’anglais ou le français avec leurs pairs du même âge mais aussi avec les adultes ;

– favoriser les acquisitions culturelles liées au patrimoine dans lequel s’inscrit la langue (histoire, géographie, littérature, arts,…)

– développer l’interdisciplinarité

–  être le vecteur d’une politique d’ouverture vers les langues et cultures voisines.

Comment apprennent-ils la 2ème langue ?

Les programmes en langue anglaise sont regroupés autour de cinq activités langagières :

– Comprendre, réagir et parler en interaction

– Comprendre à l’oral

– Parler en continu

– Lire

– Ecrire

Au cycle 1 : Toutes les occasions sont utilisées pour parler en anglais : comptines, rituels (appel, météo, jours de la semaine, mois de l’année), se présenter, saluer, passer aux toilettes, s’habiller,  raconter ce que nous avons fait pendant les vacances, cuisiner…

Dans les situations précises d’apprentissage, nous parlons encore anglais : lire une histoire, la mimer, compter, faire le sport, l’art plastique…

Nous nous préparons déjà à entrer dans l’écrit avec de l’affichage bilingue et des mots que nous retrouvons dans notre cahier d’anglais !

Au cycle 2 : Le travail de cycle 1 se poursuit avec un renforcement du langage écrit (lecture suivie, correspondances lettres/sons, copie, dictée…). Les mathématiques aussi se complexifient.

Au cycle 3 : La grammaire intervient désormais dans l’apprentissage de l’anglais afin que les enfants en comprennent mieux les mécanismes et puissent progresser dans leur pratique.

Elle se met en place parallèlement aux notions étudiées en français.

Les domaines étudiés dans les cycles antérieurs sont évidemment poursuivis : lecture, écriture, rédaction, orthographe et vocabulaire.

Toutes les disciplines sont enseignées dans les deux langues.

Vive le bilinguisme ! L’expérience se révèle très positive…